Bandeau haut de page

Eau potable et assainissement à Desdunes (suite)

Le projet Eau Potable devient réalité

Le projet Eau Potable et Assainissement (EPA) pour les 6 écoles partenaires de Desdunes comprend 2 volets : « Eau Potable » et « Assainissement ». Le premier volet a démarré le 9 février 2016 par une cérémonie officielle, animée par notre chargé de projet, Pierre DUPENOR d’Alter Aide. 40 personnes y ont participé, à raison de 5 personnes par école, comprenant le directeur, 2 enseignants et 2 représentants des familles La mairie était représentée par son directeur général, Jackson SAINT LOUIS et l’AFHAD Desdunes, par Samuel VILLARD (président) et Jean Claude JULES. Le volet « Eau Potable » a pour objectifs d’installer des dispositifs de filtres biosables de production d’eau potable dans les 6 écoles et 60 familles, ainsi que de former les utilisateurs au bon usage de l’eau potable.
L’association haïtienne PWW est l’opérateur choisi pour la réalisation de ce volet en raison de son expérience et la simplicité du système proposé. Son coordonateur, Rony SERAPHIN, a détaillé les différentes activités prévues et donné des informations sur le fonctionnement des filtres. Tous les participants ont exprimé leur grand intérêt pour ce projet. Celui-ci se situe dans une zone disposant d’eau, mais non potable et il se veut démonstratif et incitatif pour toutes les familles à se doter d’un matériel de filtration.

Formations

Du 22 au 24 février 2016 s’est réalisé une session de formation à l’attention des directeurs et instituteurs des 6 écoles. 12 personnes, dont un directeur et un instituteur de chaque école, ont participé à cette séance de formation, portant sur l’hygiène et la gestion de l’eau, l’installation et la maintenance des filtres à sables.
Du 1 au 3 mars 2016, 12 agents communautaires ont été formés comme techniciens en installation et maintenance de filtres biosables et 60 chefs de famille, divisés en deux groupes de 30, ont reçu une formation en hygiène et gestion de l’eau et maintenance des filtres. Jean Pape et Rony Seraphin de PWW ont assuré ces formations.
Tous les participants ont montré un grand enthousiasme pour ces formations.
Ils estiment que les connaissances acquises transforment leurs pratiques de l’hygiène et de la gestion de l’eau.

Ils sont désormais disposés à appliquer et diffuser ses bonnes pratiques au quotidien auprès des autres familles.
Les agents communautaires ont reçu un certificat attestant leurs connaissances techniques en installation et maintenance de filtres biosables.

Mise en place des filtres biosables

Du 7 au 11 mars 2016, PWW a procédé à l’installation des 78 filtres dans les 6 écoles et les 60 familles bénéficiaires. Chacune des écoles a reçu 3 filtres, 2 pour la production d’eau potable de l’école et 1 pour le directeur qui deviendra ainsi une référence pour l’utilisation et la bonne gestion des filtres biosables. Un filtre desservant 80 élèves et les écoles ayant environ 160 élèves présents, 2 suffisent. Tous sont opérationnels et produisent de l’eau potable en quantité suffisante pour alimenter les familles bénéficiaires et les communautés scolaires. scolaires.

Première évaluation

Dans le cadre du suivi de la mise en œuvre du volet Eau potable, une visite d'observation a été réalisée le 10 avril 2016 par Rony SERAPHIN et Mario ANDRE de PWW, Sarah FROYER du CA de l'AFHAD Nantes et Pierre DUPENOR. L’objectif est de vérifier l’utilisation, l’entretien et les pratiques d’hygiène des filtres par les familles. On constate que toutes les familles visitées utilisent journellement leur filtre et le garde en toute propreté. Plusieurs familles ont dit comment, grâce aux filtres biosables, leur accès à l'eau potable s’est amélioré. Trois des six écoles (Modèle, Duclos et Descahos) ont aussi été visitées.
Le directeur de l’école de Duclos a expliqué que les filtres ont une double importance tant pour les familles que pour les écoles :

  • Au niveau économique : les filtres de traitement de l’eau permettent aux familles et aux écoles d'économiser l'argent qu’elles dépensaient pour l’achat de l'eau traitée par « osmose inverse » auprès des vendeurs d’eau.
  • Au niveau sanitaire : les familles remarquent une diminution des diarrhées chez leurs enfants, depuis qu’elles ont commencé à utiliser les filtres.

Un autre élément positif est à signaler : les familles équipées de filtre développent une solidarité conviviale de partage. Elles produisent et distribuent des kits d’eau aux familles voisines non bénéficiaires. Après un mois et demi d'installation des filtres, l’impact du projet se déjà fait sentir. Mais il faudra encore un peu de temps pour mesurer la portée du volet eau potable sur l'amélioration de la qualité de vie des familles et des communautés scolaires.